Je suis
Fermer

Le groupe Webedia s'associera aux procédures judiciaires à l'encontre des auteurs de cyber-harcèlement

Corporate 05 Novembre, 2017

Suite à la vague d’appels et de messages malveillants ayant visé le service téléphonique «anti-relous» et la journaliste Nadia Daam, et dont une partie des auteurs se sont réclamés membres ou visiteurs du forum « Blabla 18-25 » de jeuxvideo.com, le groupe Webedia, propriétaire du site, annonce qu’il s’associera aux procédures judiciaires qui sont ou qui seront engagées.

Webedia
Webedia
Webedia

Le Groupe s’est officiellement exprimé mardi 31 octobre et vendredi 03 novembre par voie de presse via l'AFP, en condamnant fermement ces actes de haine et de violence, en envisageant des poursuites judiciaires à l’encontre de leurs auteurs, et en renforçant la modération des forums de jeuxvideo.com. Le doublement des effectifs internes de modération a notamment été annoncé, ainsi que la suppression systématiquement de tous les topics concernant Nadia Daam et d’une manière générale de tous les topics relatifs à cette affaire, que les contenus soient ou non critiquables.

Comme tous les espaces de communication publics et les réseaux sociaux, les forums de jeuxvideo.com peuvent être l’objet de dérives intolérables par des utilisateurs mal intentionnés. Au titre d’hébergeur de ces forums, le Groupe s’assure que les contenus illicites concernés soient supprimés le plus rapidement possible. Il compte pour cela une communauté de plus de 400 modérateurs bénévoles en support des administrateurs des forums de jeuxvideo.com.

Le Groupe dénonce les hashtags apparus en cette fin de semaine à l’initiative de certains internautes sur Twitter, qui interpellent les annonceurs du site jeuxvideo.com, ainsi que la pression exercée par certains pour obtenir une réaction de leur part. Ces messages, dénigrant pour certains, diffamatoires et injurieux pour d’autres, créent une confusion inacceptable et impliquent injustement les valeurs du Groupe.

Véronique Morali, présidente du directoire de Webedia, déclare ce dimanche être totalement solidaire de toutes les actions qui sont et seront engagées pour préserver la libre parole des femmes et protéger leur intégrité physique et morale. « En tant que fondatrice de l’Association Force Femmes, co-fondatrice du Women Corporate Directors Paris, fondatrice du site Terrafemina, et par le passé présidente et co-fondatrice du Women’s Forum, j’ai consacré ma carrière à la lutte pour la représentation des femmes dans la société et dans le monde professionnel. Je suis particulièrement touchée et concernée par les actes de haine actuels à l’encontre des actions contre les violences faites aux femmes et de leurs défenseurs. Néanmoins, je ne peux accepter les amalgames qui sont faits aujourd’hui par certains observateurs, qui, par ignorance ou malveillance, portent atteinte à la dignité et aux valeurs qui sont les miennes et celles de Webedia » ajoute-t-elle.